Voilà mon vécu d'un des plus bel évènement auquel j'ai participé jusqu'à présent.

Parcours-RV-70-km-2014

Profil-parcours-RV-70-km-2014

Départ 8h de la jolie station de Risoul 1850. Certe c'est du béton mais la vue est juste terrible sur tous les massif!

Déjà 18° à cette altitude ça promet!!

On est tous classé par numéro c'est à dire par ordre alphabétique, du coup je suis vers la fin avec le dossard 251.

 

Ca commence par une belle piste sur 200m de D+ histoire de bien disperser le monde.

Ca permet de se mettre en jambe, enfin non puisque cash la 1ère déscente arrive sur single de 400m de D- à froid comme ça. Rien d'ultra technique, mais grosse pente du coup c'est cul derrière la selle. J'ai de la chance j'ai personne devant moi à ce moment là donc tout est passé sur le vélo. 
Les freins sont déjà bien chauds  :D

 

Ensuite ça monte sur 800m de D+ jusqu'au col de la scie.

Alors celle là arrache bien, un peu de piste mais efficace on prend rapidement de l'altitude. Y a des passages très raides dans le village qu'on traverse.

Ce qui est sympa c'est qu'à mi-montée, t'as un superbe single à profil légèrement descendant le long de la paroi qui permet de récupérer, et il est très ludique.

Pour arriver ensuite au sommet ça sera plus galère, quelques coup de pédales mais en gros c'est poussage non stop… Ca rince bien. Je suis déjà tout trempé de transpiration alors qu'il est pas 10h..

 

Ensuite  c'est LA fameuse descente du raid. 1400m d'une traite. Pfiouuu qu'est ce que j'en ai chier.

Je pense que j'étais vraiment pas dedans à ce moment là, pas concentré.
Ca commence par des épingles très serrées… pas habitué en 29 donc méga galère  :blink:

Mais le début est assez tolérant niveau terrain, c'est relativement lisse.

L'énorme problème c'est que je me retrouve avec une pédale droite comme à la Meije qui ne veut pas se déclipser.. GENIAL!! je me prends 2-3 mini boites à la con à cause de ça..

Après 700m  de D- y a le 1er ravito.

Comme d'hab je le zappe et continue mon chemin.

Petite remontée qui pique sur single caillouteux  puis la descente reprend et là ça va être costaud le long du ruisseau.

Ca tabasse vraiment fort, avec de gros blocs, racines. J'ai les mains éclatées  :lol:

Faut un sacré niveau pour passer en semi rigide je trouve.

A gauche je vois un mec dans le ravin 30m plus bas avec son vélo, faut dire que t'as des zones où faut pas s'éclater sinon séjour à l'hosto direct (j'en étais pas loin à 2-3 endroits…)

Toujours problème de pédale donc pas en confiance, je me fais doublé par pas mal de mec… vu que je pose souvent pied.

Et là, à droite, une double fracture tibia péroné ouverte d'un concurrent qui m'avait doublé y a 5min… Ca pardonne pas toutes ces caillasses.

En croisant les concurrent du 50km, le single devient ensuite plus roulant, ça bouchonne un poil (bah y a encore des blessés…).

 

J'arrive sur Guillestre et là je me dis: Toto t'es pas arrivé si toutes les descentes sont si dures.

En plus il fait une chaleur!!!! on se croirait dans le désert. Le compteur vélo affiche pas loin de 40° déjà au soleil..  :rolleyes:

 

Je repars ensuite après un pti bout de route en montée, on se dirige vers Mont Dauphin sur single qui est loin d'être de la tarte, mais la pente permet de tout passer après un bon gel^^!

Et là c'est le paradis, rouler sur des singles de cette citadelle Vauban c'est inoubliable!! En plus de ça, le cadre avec toutes ces montagnes et la durance est fantastique.  Un grand moment !

 

Après avoir quitté mont Dauphin, c'est un des moment les plus dur du parcours.

Alors ça monte sur quasi 500m de D+ en plein cagnard. Un vrai supplice.

Au début ça passe bien sur une petite piste, mais après la pente devient atroce, tout le monde pousse vu la chaleur t'attends le ravito avec impatience!! Pour moi ça sera Tucs et eau car le sucre me dégoute.

Après la pause ça s'adoucit, ouf!!! et puis il fait moins chaud après une bouteille d'eau sur la tronche  :D

J'arrive à bout de cette montée "interminable" 
Et depuis Guillestre, je suis quasiment toujours avec les même vététistes c'est sympa, bonne ambiance mis à part quelques têtes de lard!!!

 

La suite est tout simplement une pure merveille.

Qausi 10 bornes de single non stop ultra ludique au départ. Qu'est ce que c'est bon, c'est fluide, on se tire la bourre, mais ultra poussiéreux. On voit rien quand un mec est devant!

La 2ème partie est beaucoup plus dure, surtout que la lucidité c'est pu trop ça.

Cul toujours bien derrière la selle a chercher l'adhérence, du bon cailloux.

Sincèrement je lâche pas beaucoup le frein arrière! 

Y a des parties dangereuses ou les mec top 10 passent … (genre petit muret large de 30cm sur 200m de long.. tu tombes à gauche ou à droit c'est clavicule assurée!!..)

 

T'arrives ensuite à Saint Crépin (très joli village) où y a un super ravito.

Là le mec me dis ça monte plus tu peux y aller.

Du coup je repars et j'envoie à mac 4 sur 8km vent de face sur le large chemin le long de la durance en me disant c'est fini!!!

 

Eh bah non!! Un single de la mort arrive… Je demande à un bénévole combien il reste de km et de D+, il me dit 300m en 5km….  :blink:

ATROCE! j'ai tout donné avant, du coup j'ai pu de jus… Donc gel pour 5 bornes...

Qu'est ce que c'est long en plus, assez technique et piégeux, il faut souvent décaler et pousser, bref ce moment est interminable.

C'est seulement quand t'arrives en haut et que tu vois Guillestre que tu te dis ça y est l'arrivée approche!!

Mais j'y vais tranquille car y a toujours moyen de s'éclater sur les dernière descentes, les gros escaliers je les passe à pied.

 

Et là tu vois la ligne d'arrivée, avec une super ambiance, et ça y est tu peux dire que tu l'as fait!!

7h04 de transpiration et 82e à 85e sur 320 au départ (le classement change sans arrêt lol)

7 à 9L d'eau (et bière) avalés dans la journée  :blink:

75km et 2750 de D+ 

Du vrai vélo de montagne technique.

Physiquement j'étais au top, en montée je grattais pas mal de temps, mais c'est en descente où ça à coincé (du moins dans celle de 1400m-) car dans les autres j'allais aussi vite que les TS.

 

J'y retournerai l'année prochaine, c'est obligé. Je n'ai rien connu d'aussi bien jusqu'à présent.

C'est du 19/20 à cause de la chaleur!!

Que ce soit en ravitos, le repas à l'arrivée, des bénévoles partout, le parcours exceptionnel, la beauté du coin.

Un modèle à suivre pour toutes les autres manifestations!

140622095822888239-3